Economie et Sport

Ballon d'or

Lundi dernier, la cérémonie de remise du Ballon d’Or 2014 a vu Cristiano Ronaldo sacré pour la 3ème fois de sa carrière, meilleur joueur du monde. Mais au-delà de cette cérémonie, c’est un aspect économique qui se dégage, où rien n’est laissé au hasard non sans rappeler la remise des Césars.

kazeco ballon dor1Après son premier sacre en 2008, c’est en toute logique que Cristiano Ronaldo alias « CR7 », remportait l’an dernier son second Ballon d’Or. Lundi il a ajouté un 3ème trophée à son palmarès après une année riche en victoire avec le Real de Madrid, son club depuis qu’il a quitté Manchester United pour un transfert qui aura coûté 94 millions d’euros. Il a remporté la coupe du Roi, la Liga (championnat d’Espagne), la Coupe du Monde des Clubs mais surtout la « Decima », la 10ème Ligue des Champions du Real de Madrid. Malgré une Coupe du Monde terne avec le Portugal, CR7 a enchaîné les records en terminant meilleur buteur de la Liga sur la saison 2013/2014 (31 buts) et il affole déjà les compteurs pour la saison en cours avec 26 buts en 17 matchs.

kazeco ballon dor3

Ses autres concurrents directs pour la victoire lundi étaient l’étincelant Lionel Messi, qui possède toujours le plus grand nombre de Ballon d’Or (4), mais surtout le portier allemand Manuel Neuer, impressionnant pendant la Coupe du Monde (qu’il a remporté au passage s’il vous plait) et avec son club, le Bayern de Munich.

Le Ballon d’Or

kazeco ballon dor2Le ballon d’Or a été créé en 1956 par le magazine France Football, propriété du groupe Amaury. A l’origine, il était attribué au meilleur joueur de nationalité européenne et évoluant dans un championnat européen. De 1995 à 2006, la notion de nationalité a été écartée pour ne titrer que le meilleur joueur évoluant dans un championnat européen. Depuis 2007, il récompense le meilleur joueur du monde, sans critère particulier.

A la base attribué par un jury de journalistes spécialisés, en 2010 la FIFA « prend les commandes » et fusionne le Ballon d’Or France Football avec le trophée de Meilleur Footballeur de l’année FIFA (créé en 1991 et dont le plus titré est un français: Zinedine Zidane!) pour devenir le « FIFA Ballon d’Or ».

Le trophée en lui-même est aux dimensions exactes d’un ballon de football et est couvert d’une fine parure d’or. Il est estimé à 13.776 euros. Historiquement, il y a eu 2 Ballons d’Or différents. Le premier avait 2 petites lignes sur chaque hexagone (photo ci-contre), mais le groupe Adidas a voulu intenter un procès à France Football pour plagiat. Il a alors fallu repenser le design et opter pour un ballon plus épuré. Le trophée actuel est donc le nouveau.

A Kongresshaus à Zurich (Suisse), durant la soirée de gala, qui fût créée en 1991 pour la remise du trophée, plusieurs récompenses ont été attribuées:

FIFA Ballon d’Or

Joueuse Mondiale de la FIFA

Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin

Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin

Prix du Président de la FIFA

Distinction Fair-play de la FIFA

Prix Puskás de la FIFA (le meilleur but de l’année)

FIFA FIFPro World XI (l’équipe type de l’année)

Les listes pour les meilleures joueuses mondiales ainsi que l’entraîneur de l’année pour le football féminin ont été dévoilées le 24 octobre 2014 alors que les autres listes l’ont été le 28 octobre.

La liste des 10 plus beaux buts était en ligne, et suite aux votes des utilisateurs de fifa.com, les 3 meilleurs sont restés en compétition.

Les listes pour les meilleurs joueurs (23 joueurs) et pour les meilleures joueuses (10 joueuses) sont élaborées par des experts de la Commission du Football de la FIFA, des experts France Football, les sélectionneurs nationaux et les capitaines des 208 pays membres de la FIFA, ainsi que 208 journalistes représentant ces mêmes pays.

Pour mettre en œuvre cette cérémonie, diffusée en direct dans 180 pays, il faut presque une année. La première réunion pour faire un débriefing intervient au mois d’avril, selon Patrice Parmentier, le directeur artistique. La deuxième en août. Une fois les propositions validées en septembre, s’en suivent 3 mois et demi de préparation.

La cérémonie dure presque 5 heures entre les conférences de presse, le tapis rouge (à l’américaine), et la remise des prix pendant environ 1h30. Tout est réglé comme du papier à musique pour ne rien rater.

kazeco ballon dor4

Cette année petit changement, il n’y a eu qu’une seule personne chargée de la présentation: l’anglaise Kate Abdo, une journaliste de Sky Sports. La répétition générale a pu avoir lieu pendant plusieurs heures et à 17h, l’arrivée tant attendue des invités de la soirée. Chaque détail sera scruté après coup, de la coupe de cheveux aux tenues vestimentaires choisies, comme par exemple celles de Lionel Messi qui ont fait parler d’elles lors des deux précédentes éditions. En 2013 il portait un costume à pois et l’année précédente un costume 3 pièces pourpre lustré. Pas évident à porter, mais facile à remarquer. Un bon coup de pub pour le designer Dolce & Gabbana du coup! Cela contraste avec le style vestimentaire plus soigné de CR7, mais toujours italien, griffé Gucci.

Une superbe cérémonie, que les amateurs de ballon rond suivent avec plaisir.

Que dire de plus si ce n’est qu’on en redemande encore.

Manuel Orengo

manu@kazeco.com

Economie et Sport - kazeco.com