Amazon lance son smartphone pour étendre sa toile

Après 2 ans de rumeurs, Amazon, géant de l’Internet, met sur le marché son propre smartphone, le FirePhone. Jeff Bezos, son patron charismatique l’a présenté hier soir et sa commercialisation démarrera aux Etats-Unis à partir de fin juillet 2014.

firephone1

Des innovations suffisantes?

Afin de pouvoir se différencier des autres Iphone et Galaxy, le FirePhone a son lot d’innovations. D’abord son écran, grâce à des capteurs infra rouge lui permet de donner de la perspective dynamique, comme une impression de profondeur. De la quasi 3 D qui a nécessité près de cinq ans de travail.Comme l’a dit Jeff Bezso avec humour dans sa présentation, « il y a plus à voir en changeant de perspective ».

firephone4

Doté aussi d’un appareil photo de 13 megapixel et de deux hauts parleurs inégrés afin d’améliorer le son, le Fire Phone innove surtout par son bouton Firefly qui permet de reconnaître 100 millions d’objets, sons ou vidéos et de passer commande directement sur le site de commerce Amazon en quelques clics. Une sorte de "Shazam multifonctions"  pour accéder à la boutique mondial Amazon car là est l’intérêt d’Amazon : rapprocher toujours un peu plus le consommateur, Amazon dispose d’une base de 250 millions de clients, de son site de vente en ligne où il n’a cessé d’investir en logistique et en marketing depuis des années.

firephone3

Autre point fort du Firephone, la possibilité de télécharger un nombre illimité de photos prises par le téléphone sur le Cloud, le nuage virtuel d’Amazon.

Un positionnement prix risqué

La majorité des observateurs attendaient qu'Amazon sorte un smartphoen efficace mais surtout très compétitif en terme de prix. En ffet, le géant de la toile avait habitué à surprendre en proposant des prix très compétitifs pour atteindre des volumes de ventes significatifs rapidement. Là le prix n’est pas donné, 199 us$ pour une version de base  et avec un abonnement via l'opérateur ATT et même 649 us$ pour un appareil sans forfait. D'autant que côté applications, cela reste pour le moment limité puisque par exemple sur les 219 000 applications compatibles avec ce smartphone, ne figurent pas des "must" comme YouTube, Snapchat ou Instagram.

Après avoir passé des années à vendre des produits physiques à grande échelle, Amazon, veut vendre de plus en plus de produits numériques et ce FirePhone en était une étape nécessaire. Attendons de voir si les clients répondent présents. le marché lui semble y croire, l'action Amazon gagnant 2,7% hier soir après la présentation du Fire phone.