FlashbackEco

8 septembre 1966 : A bord du vaisseau Enterprise…

NBC avait payé le premier pilote intitulé The Cage, mais avait refusé de le diffuser le jugeant « trop cérébral ». Pourtant, la chaîne croit au potentiel de la série créée par Gene Roddenberry et lui commande la réalisation d’un second pilote, intitulé Où l’homme dépasse l’homme.. Le pari de NBC sera à l’origine d’une première série mythique de 79 épisodes au format 52 minutes, diffusée du 8 septembre 1966 au 3 juin 1969, et finalement d’un des monuments de la culture audiovisuelle américaine.

8 septembre 1966 star trekLes aventures du capitaine Kirk (William Shatner), de M. Spock (Leoard Nimoy) et du Dr Mc Coy (De Forest Kelley) à bord de l’Enterprise connurent cependant des débuts difficiles. Si la diffusion de Où l’homme dépasse l’homme avait permis de conquérir 40% de l’audience américaine, la concurrence des grandes chaînes nationales, CBS en tête, relégua la série à la 51ème place (sur 94) des programmes les plus regardés aux Etats-Unis à la fin de la 1ère saison. Les deuxième et troisième saisons ne purent empêcher la dégringolade d’une série qui rencontra pourtant sa communauté de fans. Une communauté qui allait sauver la série et la porter au firmament de l’Entertainment américain.

8 septembre 1966 star trek2

Il faut dire que Star Trek était peut-être un peu trop en avance sur son temps. La série dresse le portrait d’une société galactique multiculturelle[i] à la technologie super développée, qui a mis fin à la pauvreté et aux maladies et dont les limites d’expansion reposant sur « une économie de l’abondance » paraissent désormais infinies. Même si l’équipage du capitaine Kirk est confronté aux menaces en tout genre et aux éternels Klingons, la série présente une vision optimiste de l’avenir qui enthousiasme des millions d’américains et qui fait alors écho au mythe de l’American Way of Life, au discours de la nouvelle frontière de Kennedy et à la conquête spatiale.

8 septembre 1966 star trek1Forte d’une puissante communauté de fans, l’univers de la série continuera d’être alimenté par les écrits et les œuvres de très nombreux contributeurs parfois anonymes. Les réunions de fans aux Etats-Unis rassembleront des milliers de fans et la Nasa cèdera même aux demandes de la communauté en nommant sa navette spatiale du nom d’Enterprise (1976), en hommage à la série. La communauté Star Trek joua un rôle primordial dans l’histoire de la série et son engouement fut tel qu’une deuxième saison télévisée vit finalement le jour à partir de 1987 : Star Trek, The Next Generation.
 
 

Avec cinq séries télévisées (deux nouvelles en préparation), douze films, une dizaine de jeux vidéo, une documentation éditoriale incommensurable et des milliers de fans dans le monde, l’univers Star Trek fait partie des univers de science-fiction les plus riches et les mieux élaborés jamais créés.

 

[i] Le premier baiser interracial de l’histoire audiovisuelle américaine a eu lieu dans l’épisode 10 (Descendance) de la Saison 3, diffusé le 22 novembre 1968, entre Willam Shatner et Nichelle Nichols, première afro-américaine à tenir un rôle important dans une série si largement diffusée sur l’ensemble du territoire américain.