8 août 1967 : Création de l'ASEAN

Le 8 août 1967, les ministres des affaires étrangères d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Singapour et de la Thaïlande se réunissent à Bangkok pour signer un document de cinq articles établissant la création d’une Association des Nations du Sud-Est Asiatique. Son objet vise une coopération économique, sociale, technique et culturelle entre les divers états-membres, dans le respect des règles de droit et des principes édictés par la Charte des Nations-Unies.

C’est d’ailleurs sur le terrain diplomatique que l’ASEAN joue un rôle prépondérant durant ses premières années de fonctionnement en réglant des conflits régionaux ou encore en adoptant la déclaration de Kuala Lumpur en 1971, proclamant la région neutre et indépendante à l’égard des grandes puissances extérieures. L’initiative permet d’affirmer l’indépendance politique de la région en période de guerre froide, mais aussi de poser les futurs jalons d’une politique de développement économique et social hors de l’influence communiste.


8 août 1967 asean kazeco2Brunei (1984), le Vietnam (1995), le Myanmar, le Laos (1997), et enfin le Cambodge (1999) rejoignent finalement les cinq pays fondateurs et participent à la création d'une politique intégrée en matière de sécurité régionale (Forum Regional ASEAN, crée en 1994) et surtout à la création d’une zone de libre-échange (AFTA, entrée en vigueur en 2002).

Parallèlement, l’ASEAN multiplie ses coopérations avec d’autres pays afin de peser encore un peu plus lors des grands forums internationaux. La création du groupe ASEAN + 6  (comprenant les états membres de l’organisation, la Chine, le Japon, la République de Corée, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Inde) procède notamment de cette idée.

Les dix pays de l’ASEAN constituent en 2014 une superficie de 4,435,617 M de km2 , peuplée par 617 millions d’habitants et réalisent 2318 Mds de dollars de PIB nominal (soit 3,3% du PIB mondial).

8 août 1967 asean kazeco4Les grands défis de l’ASEAN se résument aujourd’hui à soutenir les divergences de vues que ses membres peuvent notamment avoir au sujet des droits de l’Homme et d’une future intégration politique à plus grande échelle. Si l’Indonésie, la Thaïlande et les Philippines sont des pays démocratiques, le Myanmar ou le Vietnam demeurent dans des systèmes autoritaires plus favorables au statu quo. Pourtant, l’ASEAN a d’ores et déjà pris rendez-vous avec l’Histoire en fixant les deux prochaines échéances de son calendrier. Le 31 janvier 2015, l’organisation prévoit en effet de passer à la vitesse supérieure avec la création de la Communauté Economique de l’ASEAN, puis d’élargir son champ d’action à partir de 2020 avec l’entrée en vigueur d’un accord de partenariat économique régional élargi (RCEP) comprenant les pays de l’ASEAN +6. Ce dernier accord de coopération pourrait donner jour à un espace de coopération économique peuplé par 3,5 milliards d’habitants, réalisant 20 000 Mds de dollars de PIB, soit 30% du PIB mondial.

A l’heure où les problématiques économiques, sociales, politiques et environnementales deviennent globales, il y a tout le lieu de penser que les grands ensembles continentaux que sont l’Union Européenne, l’ALENA, le Mercosur, ou encore l’ASEAN, seront les partenaires privilégiés des grandes négociations internationales de demain.  

 

8 août 1967 asean hq kazeco5
Siège du Secrétariat Général de l'ASEAN à Jakarta