FlashbackEco

7 décembre 1941 : Attaque de Pearl Harbor

Le 7 décembre 1941, l’attaque surprise de Pearl Harbor par les forces aéronavales japonaises causera la mort de 2403 américains mais aussi le casus belli d’une Amérique jusqu’alors profondément encrée dans sa doctrine isolationniste.

7 décembre 1941 pearl harbor

A la fin du XIXème, les influences nationalistes et militaristes dominent largement l’entourage de l’Empereur Hirohito et poussent le Japon à une politique expansionniste assumée visant à la création d’une « aire de coprospérité asiatique » dont le Japon serait bien évidemment le maître. La prise de Formose (1895), des îles Sakhaline aux Russes (1904-1905), l’invasion de la Corée (1910), de la Mandchourie (1931), puis celle d’une plus vaste partie de la Chine continentale (1937) constitueront alors les grandes étapes de l’hégémonie japonaise en Asie orientale.

Face à aux exactions du massacre de Nankin (1937) et à l’accumulation des conquêtes violentes de l’armée impériale, Washington s’indigne et condamne, fournit une aide financière à la Chine combattante, mais engage également un embargo stricte à l’égard d’un Japon profondément dépendant de l’extérieur dans le cadre de son effort de guerre.

Au tout début du mois de septembre 1941, une conférence impériale prévoit de lancer une contre-attaque surprise et massive à l’encontre de la base militaire de Pearl Harbor, au cas où Washington refuse de reprendre des négociations commerciales avec le Japon. Le 6 septembre, en l’absence de tout accord, Tokyo rappelle sa délégation annonçant ainsi la rupture des pourparlers. Le même jour l’Etat-major américain décryptera une dépêche officielle japonaise expliquant l’avènement d’une attaque militaire imminente à l’encontre des Etats-Unis, mais en l’absence de confirmation sur le terrain et en l’absence de toute déclaration de guerre, la menace en question reste difficile à évaluer.[1]

7 décembre 1941 pearl harbor1Le 7 décembre 1991 à 7h48, une première vague de chasseurs et bombardiers, très vite suivie d’une seconde, appuyées par la logistique de 6 porte-avions, cuirassés et vaisseaux de ligne japonais, attaquent la base américaine de Pearl Harbor, tuent 2403 personnes, en blessent 1178, et causent la destruction de 2 cuirassés américains, en endommagent 11, et neutralisent la quasi-totalité des forces aériennes de la base.
 
7 décembre 1941 pearl harbor5Attaque surprise[2], « jour d’infamie », selon les propres mots du Président Roosevelt, l’attaque de Pearl Harbor servira d’élément catalyseur à une opinion publique américaine jusqu’alors hostile à la guerre. Au lendemain de l’attaque, le 8 décembre 1941, les Etats-Unis déclarent la guerre au Japon et entrent alors de plein pied dans le second conflit mondial.
 
 
 
A lire aussi :

 

1er septembre 1939 : Invasion de la Pologne et début de la Seconde Guerre Mondiale 

6 août 1945 : Necessary Evil ? – Largage de la bombe atomique d’Hiroshima

16 juillet 1899 : Début de l’abrogation des Traités Inégaux au Japon

6 juin 1944 Beach Boys - Débarquement de Normandie

 

[1] Au-delà de la question de l’embargo, Pearl Harbor est également un poste avancé de l’US NAVY, à l’image des bases de Midway ou de Guam et donc un obstacle à l’expansion de la domination japonaise dans le Pacifique.

[2] La déclaration de guerre nippone ne parviendra officiellement aux Etats-Unis que quelques minutes plus tard.