FlashbackEco

5 novembre 1991 : Mort énigmatique de Robert Maxwell

Le 5 novembre 1991, le corps inanimé de Robert Maxwell, homme d’affaires richissime et magnat des médias est retrouvé dans l’océan Atlantique. La mort énigmatique du milliardaire est alors l’objet de toutes les spéculations. Noyade accidentelle survenue après qu’il soit tombé du Lady Ghislaine, son yacht qui croisait alors au large des Iles Canaries, suicide ou tentative d’assassinat, les rumeurs n’ont cessé de circuler autour de la mort de « Captain Bob », alors à la tête d’un gigantesque empire médiatique, mais dont les difficultés financières étaient tout aussi colossales.

Né Jan Ludvik Hoch, le 10 juin 1923 dans le petit village tchécoslovaque de Slatinské Dôly, immigré en Grande-Bretagne à l’âge de 16 ans, seul rescapé de sa famille alors victime de la Shoah, puis citoyen britannique, soldat des forces d’occupation dans l’Allemagne d’après-guerre, l’histoire de Robert Maxwell débute avec celle des tourments du XXème siècle.

Homme d’affaires opportuniste et inspiré, c’est à partir d’une société d’édition allemande de revues scientifiques et d’encyclopédies que le jeune homme construit Pergamon Press et le cœur d’un empire médiatique qui n’aura de cesse de croître au cours des années suivantes.

5 novembre 1991 mort de robert maxwell 1Rachats de la British Printing Company en 1981, puis du Daily Mirror, partenaire de Bouygues dans le rachat de TF1 en 1987, éditeur de l’ambitieux The European en 1990, Robert Maxwell multiplie les acquisitions dans le monde des médias et fait travailler jusqu’à 27 000 personnes dans le monde. Et si les acquisitions en série coûtent chères, les banques suivent malgré tout. Fin 1989, la restructuration de la dette des différentes entités détenues par le milliardaire obligent cependant ce dernier à emprunter 3 milliards de dollars et la polémique enfle alors sur une gestion erratique et peu transparente. A tout cela, Robert Maxwell répond souvent par un laconique : « it’s my business ».

L’abysse est finalement encore bien plus grand qu’il n’y paraît. Dès 1991, le magnat des médias franchit définitivement la ligne rouge en puisant quelques 7 milliards de francs dans les fonds de pension de ses salariés afin d’assurer la survie de ses activités. La manœuvre sera d’ailleurs à l’origine de la volatilisation des pensions de milliers de salariés et d’un procès fleuve devant la justice britannique.

5 novembre 1991 mort de robert maxwell 2Survenue le 5 novembre 1991, la mort énigmatique de l’homme d’affaires précipitera la chute de l’empire Maxwell au cours de l’année 1992 et laissera une dette colossale à une cinquantaine de banques créditrices, auxiliaires de ses opérations douteuses. Les informations sur la mauvaise santé financière des activités du groupe Maxwell étaieront toutes les thèses quant à la mort du milliardaire, de celle du suicide à celle de l’assassinat.