FlashbackEco

5 décembre 1933 : Fin de la prohibition aux Etats-Unis

Initiée par une modification du 18ème amendement de la Constitution des Etats-Unis en date du 29 janvier 1919 et entérinée par le Volstead Act au mois d’octobre de la même année, consacrant l’interdiction de la production, de la distribution et de la vente d’alcool à l’échelle du territoire national (sans pour autant interdire clairement sa consommation), la Prohibition marqua l’histoire des Etats-Unis pendant près de treize ans.

5 décembre 1933 fin de la prohibition aux etats unis1Dès la deuxième moitié du XIXème siècle, les « leagues de tolérance » relais du puritanisme américain et de ses valeurs traditionnelles, les manifestations de femmes au foyer s’insurgeant contre les violences conjugales induites par la consommation abusive d’alcool de leurs maris et même des leagues anti-saloon (ASLA : Anti-Saloon League of America) virent le jour pour s’opposer à la distribution et à la vente d’alcool dans de nombreux Etats, synonyme pour eux, de dépravation physique et de déchéance morale. En 1916, 26 Etats sur 48 avaient déjà ainsi pu faire entrer la prohibition d’alcool dans leurs législations respectives et ouvraient ainsi la voie à de plus larges revendications à l’échelle nationale, la ratification de trois-quarts des Etats étant nécessaire pour une révision d’un amendement constitutionnelle. Jusqu’alors divisée entre Etats autorisant la distribution d’alcool (wet states) et Etats s’y opposant (dry states), les Etats-Unis franchirent finalement le pas au cours de l’année 1919 en modifiant le 18ème amendement et en adoptant une législation fédérale anti-alcool à l’échelle de tout le territoire national.

5 décembre 1933 fin de la prohibition aux etats unis2

 

 

5 décembre 1933 fin de la prohibition aux etats unis3 Ambigüe, incomprise d’une large partie de la population américaine qui entrait alors dans les roaring twenties, équivalent de nos Années Folles, la Prohibition fit plutôt la part belle aux importations illicites, aux réseaux mafieux – dont celui d’Al Capone - et à des dizaines de milliers de distilleries clandestines produisant un alcool frelaté source de véritables troubles de santé public.

5 décembre 1933 fin de la prohibition aux etats unis4Peu efficace, encourageant les productions clandestines, perçue également comme une atteinte aux libertés individuelles, synonyme d’une perte de recette fiscale conséquente pour l’Etat américain[i] alors en prise avec les conséquences économiques désastreuses de la crise bancaire de 1929, Franklin Delano Roosevelt prit finalement la décision d’en finir, dès son premier mandat à la Présidence des Etats-Unis, avec une mesure qui avait fait son temps, sans pour autant produire ses effets.

Amendé le 17 février 1933 par le Blaine Act, autorisant la vente de bières légères et de boissons faiblement alcoolisées, le Volstead Act, devint finalement caduque, laissant la place à la ratification du 21ème amendement de la Constitution et à la fin officielle de la Prohibition aux Etats-Unis à partir du 5 décembre 1933.  

5 décembre 1933 fin de la prohibition aux etats unis5

Aujourd’hui, le débat sur la légalisation du cannabis aux Etats-Unis reprend les éléments essentiels de la controverse qui agitait autrefois la société américaine au sujet de la consommation d’alcool et divise le pays entre Etats interdisant toute consommation (21 Etats) et ceux favorables à une consommation à but thérapeutique (Californie, Nevada, Arizona…) ou récréative (Etat de Washington, Colorado).

 

 

[i] Evaluée à l’époque à près de 500 millions de dollars par an.