FlashbackEco

31 juillet 1912 : Naissance de Milton Friedman

Né le 31 juillet 1912 à New-York, Milton Friedman est resté dans l’histoire économique du XXème siècle l’un des plus grands promoteurs du libéralisme économique. Figure de proue de l’Ecole monétariste de Chicago, il reçut également le prix Nobel d’économie en 1976 pour son Analyse de la consommation, de l'histoire monétaire et la démonstration de la complexité des politiques de stabilisation.

Docteur en économie, diplômé en mathématiques, statisticien pour les services de l’Etat à Washington à partir de 1935, Friedman veut une science économique faite de rigueur et de modèles théoriques qui soient de véritables instruments de l’économie. Opposant au keynésianisme et à l’intervention de l’Etat dans l’économie, Friedman souhaite l’existence d’un Etat de droit garant de la liberté d’entreprise, limité dans ses prérogatives régaliennes (police, justice, défense) et où les dépenses publiques seraient ramenées à des seuils minimums.

Dans une période où les Etats-Unis vont se retrouver confrontés à des niveaux d’inflation élevés, notamment induits par les chocs pétroliers de 1973 et 1979, l’analyse de Friedman concernant la masse monétaire va également paraître des plus pertinentes. Pour Friedman, les ménages comptent avant tout sur leur revenu permanent pour anticiper leurs futures dépenses et l’augmentation de la masse monétaire en circulation visant à relancer la consommation en période de ralentissement ne permet qu’une augmentation des prix, de l’inflation et aucune reprise globale de l'économie. Pour éviter ce cercle vicieux, la masse monétaire en circulation doit mécaniquement évoluer en fonction de la croissance, seul facteur réel de production de richesse.

 

- Evolution du taux d'inflation au Etats-Unis-  

31 juillet 1912 naissance de milton friedman1
 
 
 

Efficace dans sa lutte contre l’inflation et dans la relance de l’investissement cette politique de rigueur aura cependant sa contrepartie dans une hausse significative du taux de chômage américain qui passera de 6% en 1978 à 10% en 1982. Milton Friedman, conseillé de Nixon, mais aussi de Reagan, considérait d’ailleurs qu’un taux de chômage naturel devait bien exister et que les initiatives de l’Etat créatrices d’inflation ne feraient qu’empirer les choses.

Les critiques des théories de Friedman ont afflué de la part des keynésiens et néo-keynésiens. Pour J.K Galbraith, si l’inflation est un phénomène monétaire, on ne saurait écarter l’influence des taux d’intérêts et autres agrégats monétaires. Pour Paul Krugman, l’engagement de Friedman constitue même un « absolutisme du laissez-faire ». Les politiques des banques centrales se sont également détachées de la théorie monétariste et mènent aujourd’hui une politique d’arbitrage discrétionnaire entre croissance et inflation.

31 juillet 1912 naissance de milton friedman2Le grand mérite de Milton Friedman fut en tout cas celui d’avoir exposé une alternative concrète et rigoureuse à la théorie keynésienne, jusqu’alors prépondérante, et d'avoir fourni une solution efficace face à la montée de l'inflation.

Milton Friedman est décédé d’une crise cardiaque le 16 novembre 2006, à l’âge de 94 ans.

 

A lire aussi :