FlashbackEco

31 décembre 1884 : Elizabeth Arden ou la beauté des affaires...

Née le 31 décembre 1884 à Woodbridge dans la province d’Ontario (Canada), Elizabeth Arden, de son vrai nom Florence Nightingale Graham fut l’une des pionnières de l’industrie de la cosmétique mais également l’un des grands archétypes de la femme d’affaires contemporaine.

 

 

31 décembre 1884 elizabeth arden 6Après avoir abandonnée des études d’infirmières débutée à Toronto, la jeune femme quitte son Canada natal pour rejoindre son frère à New-York (1908) et occupe alors un poste à la comptabilité de la E.R Squibb Pharmaceuticals Company où elle prend le temps de s’intéresser aux activités réalisées au sein des laboratoires de la société et particulièrement à celles touchant aux soins de la peau. Une expérience bienvenue, complétée peu après au service d’Eleanor Adair, célèbre experte de beauté de son temps et propriétaire de nombreux salons en Europe, mais aussi à New-York.

 

Forte de ses expériences, la jeune femme décide alors d’ouvrir son propre salon sur la Vème Avenue en 1910 en compagnie d’une associée, Elizabeth Hubbard, qui quittera pourtant l’entreprise commune la même année. Décidée à persévérer dans une industrie de la cosmétique qui en est alors à ses balbutiements, la jeune canadienne aura alors l’idée de créer un empire fondé sur une approche globale et une marque dont elle finira par endosser elle-même le nom[1].

 

Il est remarquable de voir ce qu'une femme peut faire avec un peu d'ambition.

 


31 décembre 1884 elizabeth arden 3
Inspirée par la tradition des salons de la capitale française qu’elle visite en 1912, elle s’attache alors à appréhender les soins distribués d’une manière nouvelle mêlant massages, soins du corps, exercice physique, manucure, pédicure et maquillage, préfigurant déjà la vision d’un centre de Spa moderne
. Aidée à partir de 1914 par l’ingénieur chimiste A.F. Swanson, Elizabeth Arden développe alors une gamme de produits cosmétiques qui s’exporte à l’étranger, aux travers des divers salons de la marque qui ouvrent alors leurs portes dès le début des années 20, en France, en Australie ou encore en Amérique du Sud. Des implantations toujours soutenues par une innovation intense et le développement de produits phares, à l’instar de la Eight Hour Cream (1930) ou encore de la fragrance Blue Grass (1934) encore aujourd’hui commercialisés sous le nom Elizabeth Arden. Au début des années 1930, l’empire industriel Elizabeth Arden ne semble d’ailleurs pas connaître les effets de la Grande Dépression et compte déjà un millier d’employés, ainsi qu’un chiffre d’affaires annuel moyen de 4 millions de dollars de l’époque.

 

31 décembre 1884 elizabeth arden 5

 

31 décembre 1884 elizabeth ardenPionnière de l’industrie cosmétique, richissime femme d’affaires, concurrente d’une autre magnat de l’industrie en la personne d’Helena Rubinstein, Elizabeth Arden deviendra l’un des noms les plus connus aux Etats-Unis, notamment en sa qualité de leader d’opinion au travers de son engagement aux côtés des Suffragettes revendiquant l’obtention du droit de vote pour les femmes américaines, finalement reconnu en 1920. En 1946, l’influence de la femme d’affaires ira d’ailleurs jusqu’à en faire la première personnalité féminine occupant la couverture de l’emblématique TIME Magazine.

 

31 décembre 1884 elizabeth arden 1Au travers de l’image d’une femme indépendante, curieuse et avisée en affaires, Elizabeth Arden participa ainsi à une vision globale de l’émancipation et de la beauté féminine, détachée de celle d’une Amérique puritaine qui au début du siècle n’assimilait encore le maquillage qu’à la prostitution et l’image de la femme à celle de son époux. Mais entre esthétique et émancipation, Elizabeth Arden ne choisit fort heureusement pas !

 

Décédée le 18 octobre 1966 à New York, Florence Nightingale Graham laisse derrière elle un empire des produits cosmétiques, aujourd’hui implanté dans près d’une centaine de pays et présentant un chiffre d’affaires d’1,1 milliard de dollars sur son exercice 2013.

 

A lire aussi : 

 

 

[1] La marque Elizabeth Arden est née de la combinaison du prénom Elizabeth emprunté à la première associée de la jeune femme d’affaires, et du mot Arden inspiré du poème Enoch Arden d’Alfred Tennyson.