Flashback

3 octobre 1990 : Réunification Allemande

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, les tensions de la guerre froide naissante entre les Alliés et l’URSS avaient entraîné dès 1949 la partition de l’Allemagne en deux états distincts. A l’Ouest, la République Fédérale d’Allemagne (RFA), en entrant dans le giron des Alliés, intégrait le système 3 octobre 1990 l allemagne retrouve son unité2capitaliste, le principe de démocratie représentative, la société de consommation, les droits fondamentaux individuels tel que la liberté d’expression. A l’Est, si la chape de plomb communiste ne pèse peut-être pas autant que dans beaucoup d’autres républiques de l’URSS, les Allemands de la République Démocratique d’Allemagne (RDA) bénéficient de conditions de vie bien moindres. Malgré, les expérimentations économiques et politiques (très limitées toutefois), les Allemands de l’est ne disposent pas non plus des libertés fondamentales garanties à l’Ouest, notamment en raison d’une activité particulièrement intense de la Stasi, police politique du régime, et d’un parti unique (SED) ne laissant aucune place au débat démocratique.
3 octobre 1990 l allemagne retrouve son unité4
 
En 1961, face aux départs croissants d’Allemands de l’Est vers l’Ouest[i], l’édification du Mur de Berlin et de postes de contrôles armés et équipés de miradors matérialise la séparation de deux Allemagnes alors privées de tout contact.
 
 
De 1949 à 1989, les espoirs de réunification paraissent illusoires. En janvier 1989, alors qu’Erich Honecker, chef d’Etat de la RDA, annonce que « le Mur sera là dans 50 et même aussi dans 100 ans, si les raisons de son existence n’ont pas encore été dépassées » et que seulement 3% des Allemands de l’ouest envisage la perspective d’une réunification des deux Allemagnes, personne n’imagine alors que cette hypothèse est en fait sur le point de se réaliser. L’arrivée de Gorbatchev à la tête de l’URSS et sa politique de Glasnost, ou encore le mouvement populaire tchécoslovaque militant pour la démocratie laissent prévoir un vent nouveau. Le 2 mai 1989, la Hongrie ouvre elle-même sa frontière avec l’Autriche et plus rien n’empêche alors les Allemands de l’est d’emprunter le chemin alors ouvert pour se rendre en RFA. Cette possibilité pratique atteint le dispositif du Mur, mais aussi celui de toute l’Union Soviétique alors en proie à une véritable révolution politique interne. Le 9 novembre, la décision d’ouvrir la frontière entre Berlin-Ouest et Berlin-Est est finalement prise. Le Mur a vécu.
 
3 octobre 1990 l allemagne retrouve son unité
 
La chute du Mur de Berlin et la faillite annoncée de l’URSS provoquent le rapprochement des classes politiques de la RFA et de la RDA. En l’espace d’un an, les barrières constitutionnelles sont abattues les unes après les autres et le 31 août 1990, le traité d’unification est finalement signé à Berlin et ratifié le 20 septembre par la Volkskammer de l’Est avec 299 votes contre 80, et par le Bundestag avec 442 votes contre 47.
La date du 3 octobre 1990 est enfin choisie pour la réunification officielle des deux Allemagnes. Après cinquante années de séparation, des centaines de milliers d’Allemands se donnent rendez-vous à la nuit tombée devant la Porte de Brandebourg à Berlin pour célébrer une unité nationale enfin retrouvée.
 
 
3 octobre 1990 l allemagne retrouve son unité5
 
Les années 1990 seront alors celles des défis de la réunification : infrastructures, administrations et monnaie communes (Deutsche Mark), effets de synergies, homogénéisation des politiques sociales… Pour y faire face, un vaste programme de nationalisation des industries et des entreprises de l’ex-Allemagne de l’Est sera notamment nécessaire afin d’amortir les coûts gigantesques suscités par la réunification. Tous les Länder Allemands se répartiront la charge économique et financière de l’intégration. Œuvre de courage politique, l’unité des deux Allemagnes est un challenge au long cours, profondément assumé par Bonn, puis par Berlin, et ayant contribué au sursaut économique et politique d’une Allemagne forte, clé de la croissance économique et de la construction européenne en ce début de XXIème siècle.
  
Le 3 octobre est depuis, jour de la fête nationale allemande.
3 octobre 1990 l allemagne retrouve son unité1
 
[i] Environ trois millions d’Allemands de l’Est auraient fui en direction de l’Ouest entre 1949 et 1961.