FlashbackEco

3 décembre 1967 : Première transplantation cardiaque

3 décembre 1967 barnard1Né le 8 novembre 1922 dans la petite communauté de Beaufort West, Afrique du Sud, Christiaan Neethling Barnard grandit dans une famille protestante avant de poursuivre ses études à la Faculté de Médecine du Cap, puis à celle du Minnesota, avant de parfaire son expertise auprès des meilleurs chirurgiens américains (Schumway et Krantovitz notamment) et de devenir celui que l’Histoire reconnaîtra comme le père de la transplantation cardiaque.

 

3 décembre 1967 barnardProfesseur à l’Université du Cap et chirurgien internationalement reconnu, Christiaan Barnard, à l’instar de ses collègues américains a déjà réalisé de nombreuses transplantations sur des animaux, mais aucune sur un être humain. Si les commissions éthiques et médicales s’opposent encore aux Etats-Unis à la transplantation d’un cœur qui bat encore, le cadre juridique sud-africain, plus souple, permet à Barnard de franchir le pas. Louis Washkansky, 55 ans, victime d’une insuffisance cardiaque et diabétique est le candidat tout trouvé. Denise Darvall, jeune femme de 25 ans, renversée la veille par un camion sera la donneuse. Le 3 décembre 1967, après 39 heures et demie d’opération, le geste est finalement un succès, la première transplantation cardiaque orthotopique est réussie.
 
Si Louis Washkansky ne survécut que 18 jours après l’opération et que les transplantations qui suivirent notamment aux Etats-Unis ou en France eurent souvent des résultats similaires, le développement de la ciclosporine, un puissant agent immuno-suppresseur, permit de rendre les transplantations plus durables à partir du début des années 1980.
 
3 décembre 1967 barnard2Décédé le 2 septembre 2001, pionnier de la transplantation cardiaque chez l’homme, Christiaan Barnard apporta également sa contribution à l’élaboration d’autres techniques médicales touchant aussi bien à la chirurgie cardiaque chez l’homme, qu’aux techniques de transplantation chez les animaux, et reste aujourd’hui comme l’une des figures les plus emblématiques de la médecine moderne.