FlashbackEco

29 octobre 2008 : Fusion Delta Airlines / Northwestern

29 octobre 2008 fusion delta northwest kazecotitreCréée en 1924, Delta Airlines a connu toutes les grandes évolutions de l’aviation moderne. Spécialisée dans l’aviation agricole à sa naissance, la compagnie a également rempli des missions de liaisons aéropostales avant d’assurer le transport régulier de passagers. Performante et dynamique pendant les Trente Glorieuses, Delta Airlines connaît cependant de graves difficultés dans les années 2000.

 

Frappée par la crise que connaissent toutes les compagnies aériennes américaines après les attentats du 11 septembre 2001, l’entreprise licencie en masse. Annoncé en 2004, un plan de restructuration portant sur 7000 emplois s’ajoute même aux 16 000 licenciements déjà réalisés depuis 2001. Entre 2005 et 2007, Delta Airlines, alors en situation financière extrêmement délicate, se place même sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

Alors que pour certains analystes, la banqueroute de la compagnie est déjà actée, ses dirigeants optent dès le début de l’année 2008 pour un rapprochement avec une autre grande compagnie nationale, la Nortwestern. Le 29 octobre 2008, le projet de fusion des deux entités est validé par les autorités américaines de la concurrence. La nouvelle compagnie, nommée simplement Delta, contrôle 25% du marché de transport de passagers sur le territoire américain et emploie plus de 75 000 employés.

Quelques années après une opération de fusion dont le coût fut estimé à un milliard de dollars, les résultats du mariage Delta/Northwestern peuvent être considérés comme tout à fait satisfaisants. Entre 2010 et 2013, Delta assure un profit net cumulé de 5,1 milliards de dollars, renoue avec le versement de dividendes à ses actionnaires, mais aussi avec celui de primes d’intéressement à ses salariés. Sur la seule année 2013, Delta assure un résultat d’exploitation de 3,4 milliards de dollars et un bénéfice net d’1,37 milliards pour un chiffre d’affaires de 37,7 milliards de dollars. La compagnie apparaît de nouveau comme l’une des compagnies aériennes les plus productives et les plus rentables des Etats-Unis.

 

29 octobre 2008 fusion delta northwest kazeco1Delta poursuit aujourd’hui sur sa lancée en s’appuyant sur une audacieuse stratégie d’investissements. Depuis 2012, la firme d’Atlanta a ainsi pu faire l’acquisition de sa propre raffinerie de pétrole afin de moins être sensible aux fluctuations des coûts de « l’or noir », ou encore investir dans son terminal à l’aéroport JFK de New-York. La compagnie est même devenue la première actionnaire (49% des actions) de la compagnie anglaise Virgin Atlantic. Une position idoine pour un retour sur le marché européen où Delta pourra alors pleinement utiliser son alliance avec Air France-KLM (alliance Sky Team).

 

29 octobre 2008 fusion delta northwest kazeco3Dernièrement, Delta a cependant marqué le pas dans sa politique d’expansion et d’investissements. En octobre 2014, la compagnie annonce une chute de son bénéfice industriel de 74% et inscrit une perte de 134 millions de dollars consécutive à la fin du remboursement d'un emprunt. Delta réalise toujours un résultat net de 357 millions de dollars, mais peut compter sur la reprise américaine et l’augmentation continue du trafic aux Etats-Unis pour envisager l’avenir sous de bons auspices.