FlashbackEco

29 novembre 1962 : L'aventure Concorde ou la réussite à deux vitesses

Signé le 29 novembre 1962 entre Français et Britanniques, l’accord du 29 novembre 1962 est le premier grand projet de coopération européenne dans le domaine de l’aviation commerciale.

Le constructeur français Sud-Aviation et l’anglais Bristol Aeroplane Company (BAC) s’engagent à élaborer sous l’égide de leurs gouvernements respectifs deux versions d’un avion supersonique révolutionnaire pouvant voler à la vitesse de MACH 2,2. Mis d’accord sur le nom d’exploitation de l’appareil, d’abord appelé Concord, puis Concorde afin de ne pas fâcher les susceptibilités françaises, les efforts franco-anglais purent finalement aboutir sur l’une des plus marquantes réalisations technologiques de la deuxième moitié du XXème siècle.

29 novembre 1962 concord e 1Doté d’un fuselage long de 51,80 mètres, pouvant embarquer 90 à 120 passagers suivant l’une ou l’autre de ses versions, voler à une vitesse de croisière de 2350 km/h et à une altitude variant entre 15 000 et 18 000 mètres, le Concorde remportera haut la main le pari des prouesses techniques. Mais c’est sur le terrain de l’exploitation commerciale que le projet connaîtra en revanche ses ratés. Malgré 74 options d’achats de 16 compagnies différentes, seulement 14 exemplaires du Concorde effectueront des vols commerciaux.

Peu polyvalent, sollicité surtout pour les vols long-courriers, excessivement coûteux en raison de sa très forte consommation en carburant[1] et de ses frais de maintenance, trop bruyant, le Concorde représente en fait un intérêt limité pour la plupart des compagnies.

29 novembre 1962 concord e 2L’insuccès commercial, le crash de l’appareil sur la commune de Gonesse le 25 juillet 2000 entraînant la mort de 113 personnes, mais aussi la perte de vitesse du secteur aérien après les attentats du 11 septembre 2001, sonneront finalement le glas de l’avion supersonique. En 2004, Air France et British Airways stoppent définitivement l’exploitation de l’appareil.

Pièce de collection des plus grands musées aéronautiques de la planète, le Concorde continue d’être une image emblématique du progrès technique et le symbole d’une technologie en avance sur son temps. Quarante ans après les débuts de son exploitation, il inspire encore le développement d’appareils encore plus exigeants, qui se fixent aujourd’hui pour objectif de voler à des vitesses hypersoniques, à des altitudes stratosphériques (Projet LAPCAT 2A, Space Liner…).

 

A lire aussi :

12 novembre 1937 : Inauguration de l’aérogare du Bourget

25 juillet 1909 : Louis Blériot traverse la Manche

20 juillet 1873 : Alberto Santos Dumont, fils de l’air

10 juillet 2000 : EADS ou le meilleur de l’Europe

12 juin 1994 : Brelan de 7 gagnant ! (Boeing)

23 mai 1848 : Fais comme l'oiseau... (Otto Lilienthal)

[1] Les chocs pétroliers de 1973 et 1979 n’arrangeront évidemment rien à l’affaire.