FlashbackEco

29 janvier 1886 : Benz Patent-Motorwagen nummer 1

Fardier à vapeur de Cugnot (1769), cycle thermodynamique de Beau de Rochas (1862), moteur à quatre temps de Nikolaus Otto (1872), voitures à vapeur d’Amédée Bollée (1873), brevet de la première automobile Delamare-Deboutteville (1884), les innovations et les pionniers qui constituèrent les prémices de l’automobile furent nombreux… Pourtant, le nom de Carl Benz (1844-1929) continue souvent de résonner comme celui qui pourrait s’en arroger la paternité. En cause, un brevet ambitieux, mais aussi peut-être la détermination d’une femme sans qui rien n’aurait été possible.

  

29 janvier 1886 benz_patent_motorwagen4Ingénieur en génie mécanique diplômé de l’Université de Karlsruhe, Carl Benz a tout d’abord fondé une société de matériaux de jardinage, avant de se tourner vers la conception de moteurs industriels à gaz qui assureront le succès de la Benz & Cie fondée à Mannheim en 1883. Pourtant, l’ingénieur rêve de pouvoir se consacrer à l’élaboration d’une automobile, en dépit de l’avis de ses associés préférant consolider le succès de l’entreprise dans le secteur industriel. La passion de l’ingénieur l’emportera finalement.

 

Déposé le 29 janvier 1886, sous le numéro 37435, le brevet de la Benz Motorwagen nummer 1 ou Tricycle Benz 1 constituera dès lors pour beaucoup l’acte de naissance de l’automobile telle que nous la connaissons. Il faut dire que l’invention de Carl Benz en réunit de nombreuses composantes : moteur à pétrole, allumage électrique, carburateur, filtre à eau… Mais surtout, à la différence des autres pionniers de l’automobile fixant des moteurs sur des voitures hippomobiles, l’ingénieur allemand conçoit châssis et moteur en un même ensemble, donnant par la même à son invention une cohérence inédite jusqu’alors.

 

29 janvier 1886 benz_patent_motorwagen_
Benz Patent Motorwagen 1

 

Présentée au public en juillet 1866 à Mannheim, l’invention suscite l’enthousiasme de la presse, sans pour autant séduire le public. Mis en vente en 1888 le Benz Patent-Motorwagen nummer 3 ne s’écoule en effet qu’à deux exemplaires. Brillant ingénieur, Carl Benz ne fut pas pour autant un homme d’affaires susceptible de créer une promotion efficace autour de son produit.

 

29 janvier 1886 benz_patent_motorwagen5Une histoire qui aurait donc bien pu s’arrêter là, si l’ingénieur n’avait pas fait l’heureuse rencontre de Bertha Ringer, devenue Bertha Benz (1849-1944) en 1871. Par le passé, la jeune femme a alors déjà soutenu les entreprises de son mari, grâce à une aide financière non négligeable et des conseils bien avisés. Mais au matin du 5 août 1888, peut-être fatiguée de l’incrédulité de son mari quant à l’efficacité de sa propre invention, Bertha Benz passe à la vitesse supérieure. Partie à l’aube, sans prévenir son mari de l’expédition qu’elle entend réaliser – mais en laissant toutefois une lettre l’informant de son projet -, Bertha embarque à bord de la Benz Patent Motorwagen nummer 3, en compagnie de ses deux fils Eugen et Richard, respectivement âgés de 14 et 15 ans, pour un voyage aller-retour Mannheim-Pforzheim d’une centaine de kilomètres.

 

29 janvier 1886 benz_patent_motorwagen8Modifiant son trajet pour s’approvisionner en éther de pétrole (ligroïne) auprès d’une pharmacie de Wiesloch, s’arrêtant auprès de fontaines et de cours d’eau pour réalimenter le circuit de refroidissement, utilisant aussi bien son épingle à cheveux pour décrasser le carburateur, ou sa jarretière pour refaire l’isolation du fil d’allumage, s’arrêtant même chez un cordonnier pour renforcer le système de freinage, l’exploit d’endurance se doublera d’expériences mécaniques sans précédents. Record de distance, prodige d’inventivité et de détermination, la prouesse de Bertha Benz attirera également les regards des badauds et l’intention de la presse faisant du trajet une opération marketing couronnée de succès.

 

29 janvier 1886 benz_patent_motorwagen9
Carl et Bertha Benz

 

Du brevet de la Benz Motorwagen nummer 1 de 1886 au trajet Mannheim-Pforzheim de 1888, Carl et Bertha Benz devinrent ainsi le "couple moteur" d’une industrie automobile alors naissante et les fondateurs d’une entreprise familiale qui allait distribuer, seulement une décennie plus tard, près de 600 voitures par an, autre performance record pour l’époque.

***

En 1926, trois ans avant sa disparition, Carl Benz procèdera avec Paul Daimler à la fusion de la Benz & Cie avec la Daimler Motoren Gesellenschaft pour créer l’un des plus fameux constructeurs de l’industrie automobile sous le nom de Merecedes-Benz.

Inaugurée en 2008, la Bertha Benz Memorial Route retrace le trajet parcouru entre Mannheim et Pforzheim, est rend encore aujourd’hui hommage à l’exploit accompli en 1888 par Bertha Benz.

 

A lire aussi :