FlashbackEco

26 septembre 1946 : Premier numéro du Journal de Tintin

Le 26 septembre 1946, le journal de Tintin, aussi appelé Kuifje dans sa version néerlandaise est publié pour la première fois en Belgique. Edité en France à partir de 1948, l’hebdomadaire qui se veut, comme son slogan l’indique, « le journal des jeunes de 7 à 77 ans », recense parmi les meilleurs feuillets de la bande dessinée européenne.

26 septembre 1946 journal de tintin2

Depuis 1929 et la première publication des aventures de Tintin dans le Petit Vingtième, le succès d’Hergé (1907-1983) n’a cessé de s’accroître et a permis de faire connaître la bande dessinée belge dans le monde entier. En 1946, les fondateurs du journal de Tintin misent sur l’exceptionnelle notoriété du personnage et des ses aventures pour créer une publication inédite mêlant le meilleur de la bande dessinée. Ainsi, si l’influence d’Hergé est pendant longtemps omniprésente dans la publication et que Les aventures de Tintin ou de Quick & Flupke sont au cœur du journal, Blake & Mortimer, Alix, Michel Vaillant et autres grands noms ne tarderont pas à eux aussi s’y faire une place de choix.    

26 septembre 1946 journal de tintin3
 
Les aventures du célèbre Corto Maltese d'Hugo Pratt se retrouveront également dans le Journal de Tintin au début des années 1980, alors que l'hebdomadaire doit faire face à une nouvelle génération de lecteurs
 

Sous un format de seize, puis de vingt pages, le journal de Tintin connaît un véritable succès jusque dans les années 1980, grâce à des publications de qualité qui font connaître les artistes du moment, mais aussi grâce à un programme de points de fidélités récupérables au fil des publications et que les lecteurs peuvent échanger contre cadeaux et produits dérivés.

Finalement victime d’une offre concurrente, riche en quantité et qualité, et aussi largement distribuée, l’hebdomadaire décline face aux bandes dessinées vendues dans le commerce. Si le journal change de noms à plusieurs reprises et tente différentes formules pour assurer sa relance, il est finalement définitivement arrêté par les éditions Lombard en 1993.