FlashbackEco

23 juillet 1952 : Entrée en vigueur de la CECA

23 juillet 1952 ceca 4Signé le 19 avril 1951, le traité de la Communauté Economique du Charbon et de l’Acier (aussi appelé Traité de Paris) fait partie de ses réalisations qui ont fait la Communauté Economique Européenne, puis l’Union Européenne. Dans son discours du Quai d’Orsay du 9 mai 1950, Robert Schuman avait déjà repris cette idée de Jean Monnet selon laquelle l’Europe allait procéder d’une construction pas à pas :

 

« L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée : l’action entreprise doit toucher au premier chef la France et l’Allemagne. »

Si le Traité de Bruxelles du 17 mars 1948 fut essentiellement de nature politique et instaurait entre ses Etats membres (France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg) une coopération défensive, le Traité CECA passe à la vitesse supérieure en créant une coopération franco-allemande (RFA, République Fédérale d’Allemagne) autour de la production de charbon et d’acier. Le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas et l’Italie se joignent à ce nouvel accord de coopération.

Le traité institue un marché unique du charbon et de l’acier, qui préfigure le futur marché unique de la Communauté Economique Européenne (Traité de Rome, 1957). Les règles instituées par la CECA visent la modernisation des outils industriels, l’harmonisation des pratiques et des conditions de travail, la fourniture du charbon et de l’acier à des conditions identiques entre les pays membres.

En entrant en vigueur le 23 juillet 1952, la CECA a mis fin à la pénurie de charbon en Europe et à assurer le doublement de la production d’acier. Le développement des hydrocarbures et de l’industrie pétrolière à la fin des années 1950 éclipsera quelques peu ces premières réalisations, mais la CECA aura eu le mérite de proposer aux européens une expérience de coopération économique grandeur nature. Elle servira de pierre d’achoppement aux traités qui l’engloberont par la suite (Traité de Rome de 1957, Traité de Fusion des Exécutifs Communautaires de 1965) et actera également de la volonté indéfectible des européens de construire ensemble autour d'un idéal de paix.

Signé pour une durée de 50 ans à compter de son entrée en vigueur, le Traité CECA a pris fin le 23 juillet 2002. 

 

A lire aussi :