FlashbackEco

23 août 1989 : la Voie Balte, l’indépendance par-delà les frontières…

C’est à l’occasion du 50ème anniversaire du Pacte germano-soviétique de non-agression datant du 23 août 1939, que des milliers de Lituaniens, de Lettons et d’Estoniens forment une chaîne humaine de près de 600 km afin de faire entendre leurs revendications d’indépendance vis-à-vis de l’Union Soviétique.
 
La politique de transparence initiée par Mikhaïl Gorbatchev, alors Secrétaire Générale du Parti Communiste de l’Union Soviétique, avait déjà permis la déclassification d’archives liées au pacte germano-soviétique. Le 23 août 1988, les historiens du monde entier avaient ainsi pu avoir accès au protocole secret prévu par le pacte et entériner une thèse historique pendant longtemps débattue. Le pacte de 1939 prévoyait très précisément la répartition entre Allemagne Nazie et Union Soviétique des pays situés entre eux (Scandinavie, Pays Baltes, Pologne, Roumanie…). Les preuves historiques avaient enfin faits surface. Les pays baltes criaient, légitimité historique à l’appui, à la spoliation.
 
23 août la voie balte 2 kazeco
 
Partage prévue entre l'Allemagne Nazie et l'Union Soviétique par le Pacte germano-soviétique du 23 août 1939 
 
Le 23 août 1989, les ressortissants des pays baltes profitent du 50ème anniversaire du pacte germano-soviétique, mais aussi des récentes révélations historiques pour demander leur indépendance vis-à-vis de Moscou. Une gigantesque chaîne humaine constituée avec le concours des organisations démocratiques baltes donne alors une visibilité mondiale au mouvement.
 
23 août la voie balte kazeco
 
 
Suite à l’échec du putsch soviétique de 1991 et à la perte d’influence de la ligne dure du Parti Communiste, les pays baltes déclarent leurs indépendances respectives à l’égard de Moscou, état de fait que les pays de la communauté internationale reconnaîtront immédiatement. La reconnaissance diplomatique de Moscou n’interviendra qu’en septembre 1991, trois mois à peine avant la chute de l’Union Soviétique.
 
L’indépendance des pays baltes sera un prélude à leur entrée dans l’Union Européenne et à l’OTAN à partir de 2004, adhésions qui marqueront le détachement définitif de ces pays à l’égard de l’influence politique russe.