21 juin 1791 : Evasion royale

fuite à varennes2Le mécontentement populaire parisien pousse Louis XVI à organiser sa fuite en direction de l’Est vers ses alliés autrichiens. L’Autriche représente alors la défense du principe monarchique face aux idéaux des révolutionnaires français, mais elle est aussi le pays de Marie-Antoinette, Reine de France.


Les alliés de la famille royale qui ont préparé l’opération, ont aussi prévu de déguiser la fuite du Roi en enlèvement. Mais la supercherie tombe à l’eau, lorsque le Roi est arrêté à Varennes par les représentants de la Constituante.


10000 personnes entoureront alors la ville de Varennes à la nuit tombée. Nous savons aujourd’hui que le Roi aurait pu disposer de ses hussards qui étaient à Varennes pour lui frayer un chemin de sortie, mais qu’il ne s’y résignât pas, ne souhaitant pas faire couler le sang.


L’idée d’une monarchie parlementaire avait fortement était écornée et inversement, l’évènement conforta les révolutionnaires partisans d’une république. Cette orientation politique marquera profondément l’histoire de France.

Napoléon 1er qui s’était fortement intéressé à cet épisode, avait même pu écrire avec emphase au sujet des errements du duc de Choiseul chargé d’assurer la protection du Roi : « Sans cela, la face du monde aurait été changée. »