FlashbackEco

2 novembre 1906 : Naissance de Luchino Visconti

2 novembre 1906 naissance de luchino visconti kazeco1 Né le 2 novembre 1906 à Milan, héritier d’une lignée aristocratique italienne, Luchino Visconti allait devenir le père d’un cinéma social et dont la qualité technique irréprochable allait exercer toute son influence sur le grand cinéma italien des années 1950.
 
 
 
Ecrivain, scénariste, dramaturge, Luchino Visconti fait ses armes en France à partir de 1936 en devenant assistant réalisateur de Jean Renoir. Impressionné par la manière de filmer du maître, il y puise une influence réaliste et exigeante.
 
2 novembre 1906 naissance de luchino visconti kazeco2 Père du néo-réalisme italien avec Ossessione (Les Amants diaboliques, 1942), oeil de la misère économique et sociale de l’Italie des années d’après-guerre (la Terra trema, 1948), nostalgique d’un ordre ancien avec Le Guépard (1963) qui reçoit notamment la Palme d’or au Festival de Cannes, ou réalisateur de la violence et des dérives de notre vie moderne (Senso, 1954 ; Rocco est ses frères, 1957), Luchino Visconti est un réalisateur à la palette immense.
 
 
Débutée à la fin des années 1960, le projet d’une tétralogie inspirée de la tradition allemande et de l’œuvre de Richard Wagner restera la grande œuvre inachevée de la vie de l’artiste[1], victime d’un accident vasculaire cérébral survenu pendant la réalisation du troisième opus de la saga.
 
Artiste emblématique du cinéma italien au XXème siècle, Luchino Visconti décède à Rome le 17 mars 1976 alors âgé de 69 ans, laissant derrière lui une œuvre cinématographique riche, mais aussi de nombreuses adaptations théâtrales et d’opéras.    
 
 
[1] Les Damnés (1969), Mort à Venise (1971) et Ludwig, le crépuscule des Dieux, 1972) ont été les seules œuvres effectivement achevées par Visconti, le quatrième volet de la trilogie, la Montagne magique, adaptation libre du livre de Thomas Mann, ayant été abandonnée.