flashbackeco

17 MARS 1969 « Le jour où on écrira l’Histoire, on dira que c’est une femme qui a permis à l’État juif de voir le jour. » David Ben Gourion

Les élections législatives israéliennes ont lieu aujourd’hui en Israël. Le premier ministre sortant, Benyamin Netanyahu est confronté à une forte opposition menée notamment par une femme, son ancienne ministre de la justice, Tsipi Livni.
Selon les dernières sondages, son parti dit »sioniste « en association avec le parti travailliste serait en tête, mais, le jeu des alliances électorales n'est pas simple dans une proportionnelle totale, et rien n'est joué.
Récemment le Dr Karnit Flug a été désignée neuvième Gouverneur de la Banque Centrale d’Israël par Benjamin Netanyahu, Premier Ministre, et Yair Lapid, Ministre des Finances.
D’une façon générale, la démocratie israélienne n’a jamais hésité à placer des femmes aux plus hautes responsabilités. 
images 2Et, Signe ou hasard de l’histoire (même si le hasard reste une donnée toute relative), il y a 46 ans jour pour jour, le 17 Mars 1969, Madame Golda Meir fut nommée premier ministre de l’Etat d’Israël. Ancienne secrétaire générale du parti social démocrate, le Mapaï, elle a été le premier ambassadeur israélien en Russie entre 1948 et 1949. Elle reçoit ensuite le portefeuille des Affaires étrangères dans le gouvernement de David Ben Gourion qui dit d'elle qu'elle est « le seul homme de son cabinet ». Il lui fait changer son nom de famille pour un nom hébreu, Meir (abréviation de son nom marital Meirson), qui désigne un « éclat brillant 
Après le décès de Levi Eschkol, Golda Meir devient ce 17 Mars, la première femme premier ministre de l’Etat d’Israël.
A titre de comparaison, il a fallu attendre le 15 Mai 1991 soit 22 ans plus tard pour qu’une femme , Edith Cresson accède en France à ce poste, elle n'y restera en fait que 10 mois, pour démissionner après la défaite de la gauche aux régionales. Elle a été en fait victime du conservatisme de la classe politique vis-à-vis des femmes.
Golda Meir est la troisième femme au monde, après Sirimavo Bandaranaike au Sri Lanka et Indira Gandhi en Inde montrant ainsi le caractère précurseur du jeune Etat.
On compare, justement, souvent Golda Meir à Indira Gandhi qui   dirigea à la même époque l'Inde d'une main de fer.
Golda surfera sur une vague de popularité exceptionnelle, mais la difficile guerre de Kippour la poussera à la démission. On lui reprochera notamment d’avoir sous estimé les rapports des services de renseignements israéliens sur une imminente attaque concertée de plusieurs armées arabes
La victoire précédente de la guerre des 6 jours l’avait rendu quelques peu sourde aux menaces
Golda, est considéré aujourd’hui comme la Grand mère courage d’Israël, celle qui a consacré sa vie à son peuple, et incarné comme Ben Gourion l'idéal sioniste et socialiste. Le journaliste allemand Dietrich Strothmann qualifia Golda Meir de «femme comme du granit», du fait qu'elle lutta pour la paix au sein même de ses engagements guerriers.
Elle affirma sans cesse sa forte volonté de paix et manifesta à plusieurs reprises sa disposition à tendre la main en vue de ladite paix. Cet espoir toujours renouvelé est incarné par cette phrase « le pessimisme est un luxe que le juif ne peut jamais se permettre »
Le 12 décembre 1978, Golda Meir est inhumée dans le carré des « Grands de la nations » du mont Hertzl de Jerusalem.
 
Joseph Alexis 
 Juriste