FlashbackEco

16 janvier 1939 : Jean Van Hamme, scénariste de son succès

Né le 16 janvier 1939 à Bruxelles, Jean Van Hamme est devenu à l’image d’autres artistes belges l’un des pionniers du Neuvième Art, discipline reine et incontestée d’un Plat Pays qui a fait naître tant de talents (Hergé, Franquin, Jacobs, Morris, Vance, Geluck…). Rien ne semblait pourtant porter Jean Van Hamme à suivre l’exemple de ses illustres compatriotes.

 

Economiste de formation, diplômé de l’Ecole de Commerce de Solvay, c’est vers le monde de l’entreprise qu’il se tournera tout d’abord avant d’embrasser pleinement sa passion pour l’écriture. Des expériences professionnelles auprès de la United States Steel Corporation, puis au sein du groupe Philips, en tant que chargé de pouvoir et responsable de la prospection auprès des pays émergents, lui donneront alors la connaissance des multinationales, des grands enjeux économiques et géostratégiques mondiaux qui sous-tendront les trames de Largo Winch ou de Lady S.

 

C’est d’ailleurs ce qui fascinera véritablement chez l’auteur : la capacité à être partout, sans jamais manquer d’exigence.

 

16 janvier 1939 jean van hamme 1Partout, Jean Van Hamme le sera dès 1968 en commençant à écrire pour la bande dessinée au côté du dessinateur Paul Cuvelier (Corentin, Epoxy), avant de démissionner en 1976 pour se consacrer totalement l’écriture. Entre 1977 et 1984, la publication de six romans racontant les aventures de Largo Winch (1977-1984), prélude aux succès futur de la bande dessinée éponyme, n’empêche pas le scénariste de multiplier les collaborations avec des dessinateurs de talents. Scénariste d’aventures teintées d’heroic fantasy et de mythes scandinaves (Thorgal[1], 1977), de complots politiques au sein de l’administration américaine (XIII[2], 1984), ou des péripéties d’un trentenaire milliardaire héritier d’un conglomérat international (Largo Winch[3], 1990), Van Hamme sera très vite, et à juste titre, vu comme un génial touche-à-tout capable d’absolument tout écrire.

 

16 janvier 1939 jean van hamme 3

 

 

 

16 janvier 1939 jean van hamme 2Exigeant aussi, le scénariste l’est lorsqu’il s’agit de faire valider les opérations financières et les montages juridiques présentés dans Largo Winch auprès d’un cabinet d’avocat spécialisé, afin de donner toute la vraisemblance nécessaire à ses récits. Un sérieux qui permettra également au scénariste de relever des défis que d’aucuns croyaient perdus d’avance. C’est ainsi que Van Hamme reprendra également avec brio l’écriture de la série des Blake & Mortimer [4]à la suite de l’illustre Edgar P. Jacobs. Sortie en 1996, L’Affaire Francis Blake se vendra même à 600 000 exemplaires, battant par la même occasion les tirages antérieurs de la série.

 

16 janvier 1939 jean van hamme titreLoin de n’être contingente qu’à un seul personnage ou à un univers restreint, la plume de Jean Van Hamme réussit à animer une variété d’œuvres incomparable à celle de ses pairs, représentant aujourd’hui près de 40 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

 

 

A lire aussi : 

 

[1] Dessins de Rosinski
[2] Dessins de Vance
[3] Dessins de Francq
[4] Dessins de Ted Benoit