FlashbackEco

13 novembre 1850 : Naissance de Robert Louis Stevenson

Né le 13 novembre 1850 à Edimbourg, Robert Louis Stevenson est aujourd’hui le père d’une littérature accessible, vivante profondément liée à la thématique du voyage et en rupture avec le réalisme des écrivains naturalistes de la fin du XIXème siècle.

13 novembre 1850 stevenson titre

Gravement malade, atteint de fièvres, de maux gastriques et de bronchite que le climat écossais ne permet pas d’atténuer, le jeune Robert passe une grande partie de son enfance alité, nourrie des histoires racontées par sa nourrice et des récits de voyages qui battent alors des records de publication. Peu intéressé par l’école, mais déjà consacré à des projets d’écriture dès son adolescence, Robert Louis Stevenson abandonne ses études d’ingénieur, avant d’entreprendre des études de droit et de devenir avocat, sans jamais pourtant exercer la profession.

En proie aux doutes et aux hésitations d’une vie adulte, Robert Louis Stevenson débute alors son périple en France d’où il tirera ses deux premiers récits (Un voyage dans les Terres, 1878 ; Voyage avec un âne dans les Cévennes, 1879), mais aussi une rencontre avec Fanny Osbourne, américaine, de dix ans son aînée et déjà mère de deux enfants avec qui il se mariera finalement en Californie en 1880. De retour en Europe, la même année et réconcilié avec son père qui désapprouvait initialement l’idée d’un mariage avec Fanny, Stevenson écrit alors 13 novembre 1850 stevenson1les récits qui feront sa notoriété et notamment L’Ile au Trésor (1883) qu’il compose pour amuser son beau-fils, Lloyd Osbourne, ou encore L’étrange cas du Docteur Jekyll et Mr Hyde (1885) dont le succès le fait largement connaître aux Etats-Unis. C’est d’ailleurs outre-Atlantique que Stevenson s’exilera en 1887 à la mort de son père, avant de partir au printemps suivant pour une longue croisière en Océanie et de s’installer définitivement à Vailima aux Samoa à partir de 1890. Continuant à écrire et à publier jusqu’à la fin de ses jours des récits de voyages et d’aventures (Trafiquant d’épaves, 1893 ; Catriona, 1893 ; Veillées de îles, 1894), Robert Louis Stevenson, que les indigènes surnomment affectueusement Tusitala (conteur d’histoire), s’éteint finalement le 3 décembre 1894, avant d’être enterré conformément à ses dernières volontés au sommet du pic Vaea, d’où sa tombe domine le Pacifique.

 

13 novembre 1850 stevenson2

 

 

Auteur de récits de voyages et d’aventures, Robert Louis Stevenson a marqué une rupture nette avec le réalisme littéraire de l’époque, tout en suscitant un véritable succès populaire autour de ses oeuvres et sans pour autant se couper de la considération de ses pairs, à l’instar d’Henry James, d’Antonin Artaud ou encore de Vladimir Nabokov qui lui vouèrent tous une admiration particulière.