13 juin 1928 : Ka-Ching !

Ka-ching ! C’est l’onomatopée dont usent généralement les Américains pour traduire le bruit que fait une caisse enregistreuse… A Hong-Kong, Li Ka Ching, cela évoque plutôt le nom de la 14ème fortune mondiale. Magnat de l’immobilier, de l’import-export, contrôlant également plusieurs infrastructures portuaires dans le monde, mais aussi investisseur dans les nouvelles technologies, Li Ka Ching est le maître des conglomérats Cheung Kong et Hutchinson Whampoa. Ses avoirs représentent aujourd’hui près de 15% de la bourse de Hong Kong et sa fortune est estimée en 2014 à 34,5 Mds de dollars (classement Forbes).

Né le 13 juin 1928, Li Ka-Ching a quitté la Chine continentale à l’âge de 12 ans, accompagné de ses parents, pour se réfugier à Hong-Kong loin du communisme maoïste. Vendeur de gadget à l’âge de 15 ans dans les rues de Hong Kong, Li Ka Ching connaît ses premiers grands succès d’entrepreneur en étant à la tête d’une fabrique de fleurs en plastique exportant principalement en direction de l’Europe et des Etats-Unis. Il constituera par la suite un véritable empire immobilier à Hong-Kong en achetant au milieu des années 60 des terrains alors peu prisé sur la péninsule. Quelques années plus tard, ces investissements feront de lui le plus grand propriétaire terrien d’Hong Kong.

hong kong by night

Archétype du self-made man, Li Ka Ching est parti de rien pour arriver au sommet, et montre aujourd’hui encore qu’il est toujours « dans le coup » en investissant dans Internet et les nouvelles technologies. En 2007, il avait notamment cru au projet Facebook en investissant plus de 120 millions de dollars dans l’entreprise de Mark Zuckerberg.

A 86 ans, bon pied, bon œil, la cash machine de Hong-Kong fait toujours Ka-Ching !