12 août 1981 : Présentation de l'IBM PC

Avant août 1981, un ordinateur coûte dans les 9 millions de dollars, dispose d’un système de refroidissement réparti sur des centaines de mètres carrés et est principalement réservé à des centres de recherches ou a des institutions publiques.

12 août 1981 ibm pc3Née en 1924, IBM s’est spécialisée dans les méthodes de calculs, de classification et d’enregistrement des données. En 1944, la firme devint également pionnière de l’informatique en développant l’ASCC (Automatic Sequence Controlled Calculator) aussi appelé Mark I. Excessivement volumineux, cher et nécessitant une équipe de 60 personnes pour sa maintenance, il est alors utilisé pour les 26 millions de bénéficiaires du système de protection social américain. Auxiliaire logistique et technique des grandes sociétés et administrations, IBM devient même en 1967 la plus forte capitalisation boursière au niveau mondial.

12 août 1981 ibm pc1Les années 1970 sont cependant marquées par l’apparition de nombreuses sociétés informatiques concurrençant en tout ou partie le business model d’IBM (DEC, Bull, Apple…). Au début de l’année 1981, Philip Estridge, président d’IBM prend alors la décision de suivre la révolution de la micro-informatique. Forte d’expériences antérieures (IBM 5100, 5110 et 5120), IBM développe en moins d’une année seulement le premier ordinateur personnel (Personnal Computer) doté d’une architecture ouverte. Grâce au travail acharné des ingénieurs, des conseillers en stratégie et à un partenariat avec Microsoft qui en est alors à ses balbutiements, l’IBM-PC voit le jour.

Le 12 août 1981, l’annonce de la sortie de l’IBM-PC est faite par Philip Estridge lors d’une conférence au Waldorf Astoria à New York. Fixé à 1525 dollars l’unité, le prix de l’IBM-PC le rend accessible, loin des millions de dollars autrefois nécessaires pour la réalisation des premières machines développées par la firme. Disposant d’un processeur Intel 8088 cadencé à 4,77 Mhz, une mémoire vive de 16 ko, pouvant être portée à 256 ko, ses performances sont exceptionnelles pour l’époque. Il peut également être raccordé à une imprimante et un moniteur couleurs peut également être commandé en option.

12 août 1981 ibm pc2

La décision d’Estridge aura finalement été d’une importance capitale à la fois pour IBM et la micro-informatique toute entière. En 1985, la jeune division PC d'IBM emploie déjà 10 000 personnes et dégage un bénéfice brut annuel de 4,5 milliards de dollars.

Assistance à la logistique et à la comptabilité des entreprises, développement de supercalculateurs, création de services dédiés aux entreprises, rachat de sociétés de conseil, programmes pour des villes intelligentes… l’IBM-PC s’introduit lui aussi dans la longue lignée d’innovations et d’initiatives stratégiques qui ont permis à la société d’être l’une des plus florissantes au monde depuis près d’un siècle. 

 

A lire aussi: