flashbackeco

11 mai 1931 : Faillite de la Kreditanstalt Bank

Le 11 mai 1931, la Kreditanstalt Bank se déclare en faillite du fait que ses pertes dépassent la moitié de son capital. Sa faillite a un effet boule de neige sur les autres banques et notamment, celles de l’Allemagne qui n’attendaient d’ailleurs qu’un déclencheur pour subir un effondrement.

Rappel des faits

En 1929, a lieu le fameux Krach de Wall Street entrainant un reflux des liquidités des Etats Unis sur leur sol national. Les banques européennes qui se finançaient à court terme par l’afflux de liquidités américaines sont donc en difficulté dès 1929. En 1931, la crise est à son paroxysme Cela est due notamment à un ralentissement des échanges commerciaux avec les états unis, à des gouvernants fragiles dans les décisions économiques. La faillite de la Kreditanstalt Bank est un élément supplémentaire, sorte d’ultimatum sous-jacent à une crise financière de tout le système bancaire allemand. Les économistes se battent pour trouver les remèdes rapides pour juguler cette crise, mais tergiversent sur l'opérationnel. Les décisions prises sont très lentes, beaucoup trop lentes face à la crise. En 1931, L’Europe est en plein marasme  tandis que les Etats Unis commencent à remonter légèrement la pente . 

On peut d’ailleurs faire un parallèle entre la faillite de la Kreditanstalt Bank et celle de Lehman Brothers en 2008. La rapidité et l’afflux de capitaux apportés au marché financier ont permis d’enrayer la propagation d’une crise systémique du moins à court terme pour les plus pessimistes. Les gouverneurs des banques centrales et notamment aux Etats unis, ont su très vite s’adapter pour éviter un crise systémique et ont appliqué cette fois les bons remèdes au bon moment.

Qui était la Kreditanstalt Bank ?

Cette banque était la principale banque d'Autriche. Elle détenait la moitié de l'industrie nationale. Sa faillite est due à la crise endémique qui sévissait en Autriche depuis la fin de la Grande Guerre, en raison de l'éclatement de l'Autriche-Hongrie en petits États rivaux. Les difficultés de mise en place d'un projet d'union douanière entre l'Autriche et l'Allemagne sont aussi une autre cause. D’une manière générale, les tergiversations du gouvernement autrichien pour tenter de sauver la banque Kreditanstalt Bank notamment en réclamant l'aide des autres pays, qui n’arrivaient pas, ont accéléré la faillite de la banque. La France, seul grand pays à disposer d'un excédent financier à l’époque ! tergiverse elle aussi et  réclame notamment du gouvernement autrichien qu'il renonce d'abord à son projet d'union douanière. La panique s'installe et les capitaux s'enfuient d'Autriche et d'Allemagne.

Ce qui est abérrant c’est qu’au final la banque sera sauvée mais, entretemps, la crise économique s’est propagée au sein de toute l’Europe. La production industrielle allemande baisse de 40 %. Le populisme et l’antisémitisme qui trouvaient des terreaux féconds depuis de nombreuses années, voient en Hitler le sauveur. Celui ci sera élu triomphalement vingt mois plus tard en 1933. La catastrophe est engagée, l’Europe va connaître la seconde guerre mondiale.

imgresA noter que l’un des rares économistes à avoir anticipé ce qui allait se passer fut Ludwig Von Mises (1881-1973) ( mouvement libéral) "Un grand krach va se produire et je ne veux pas que mon nom y soit associé." Il avait décliné un poste important au sein de la Kreditanstalt Bank au début de l'année 1929 ! Née d’une famille juive, il était inscrit sur la liste noire des nazis. Il emigra aux Etats Unis ce qui le sauva.