FlashbackEco

10 juillet 2000 : EADS ou le meilleur de l’Europe

Les coopérations européennes dans le milieu de l’aéronautique se sont multipliées à partir de la fin des années 1950 et ont donné lieu à la création de sociétés performantes et innovantes en France, en Allemagne, en Angleterre, en Espagne… Pourtant, il a fallu attendre la fin du XXème siècle pour que la nécessité d’un grand groupe européen se fasse sentir.

Outre atlantique, les grands mouvements de concentration avaient déjà débutés. Suite à une série de fusions judicieuses, Lockhead Martin devint le n°1 mondial de la défense et de la sécurité en 1995 et Boeing, leader de l’aviation civile prenait également place dans l’industrie militaire en absorbant Mc Donnell Douglas en 1997 pour 13 Mds de dollars.

Face à la concurrence américaine et répondant à des impératifs à la fois politiques, économiques et géostratégiques, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne publient le 9 décembre 1997 une déclaration trilatérale demandant à leurs industriels de défense de présenter un projet de regroupement.

D’autres partenaires européens emboîtent finalement le pas au projet et le 10 juillet 2000, DaimlerChrysler Aerospace AG, Aerospatiale-Matra et Construcciones Aeronauticas SA fusionnent pour créer l’European Aeronautic Defence and Space company (EADS). Le géant recense un large panel d’activités autour de l’aérospatiale, de l’aéronautique et de la défense et produit des avions civils (Airbus) et militaires, des hélicoptères (Eurocopter), des lanceurs spatiaux (Astrium), des satellites, des missiles (MBDA)…

 

10 juillet 2000 eads1
Airbus est l'incontestable fer de lance du groupe et reste l'éternel rival de l'avionneur américain Boeing
 
10 juillet 2000 eads3
Airbus Group continue d'avancer sur ses stratégies de développement et de production de satellites et envisage des rapprochements avec d'autres grands noms du secteur comme Thales Alenia Space (juin 2014) 

 

10 juillet 2000 eads4
Le missile Milan fait partie des grandes réussites de la filiale MBDA, détenue à 37,5% par Airbus Group

 

10 juillet 2000 eads5EADS devenu depuis le 2 janvier 2014 Airbus Group, c’est aujourd’hui près de 150 000 salariés et un chiffre d’affaires de 59 Mds d’euros (2013). Pour des raisons à la fois économiques et stratégiques, l’Etat français détient aujourd’hui 11% du capital d’Airbus Group et soutient activement sa politique d’expansion lors des grands appels d’offres internationaux. 

 

A lire aussi: